EPLEFPA Perpignan Roussillon

L’Enseignement Agricole Public dans les Pyrénées Orientales

Actualité

Evènements, actions et projets dans et autour de l'établissement

Partenariat avec la MSA

Les Bac Pro 1 Viti testent des lunettes de sécurité

Les Bac Pro Viti testent des lunettes de sécuritéSix élèves de Bac Pro 1 Viti du Lycée Agricole de Rivesaltes sont impliqués depuis le mois de décembre dans une opération d’évaluation de la fonctionnalité de plusieurs paires de lunettes de sécurité, en partenariat avec la Mutualité Sociale Agricole des Pyrénées Orientales.

Les élèves doivent tester plusieurs modèles de lunettes de sécurité (six), de différents fabricants et de gammes différentes en les portant pendant les séances de travaux pratiques de taille de la vigne, afin de les évaluer sur plusieurs critères : notamment la résistance aux impacts, le niveau de protection des yeux, la précision des réglages, l’étendue du champ de vision, le confort, la non-formation de buée, la robustesse ...

Un protocole rigoureux permettra d’obtenir des résultats fiables et exploitables (notamment durée minimum de 10 h de port de chaque paire, dossier de suivi à remplir individuellement et précisément ...)

Sophie POULALION, la Conseillère en Prévention de la MSA 66 qui coordonne cette étude, pourra ensuite utiliser les résultats des élèves (croisés avec ceux de professionnels également testeurs) pour communiquer auprès des fabricants sur les points forts et les points à améliorer, d’une manière générale et concernant leurs modèles en particulier.

L’objectif à terme pourra être l’apparition d’un label "testé et validé par la MSA" pour les modèles qui seront significativement ressortis de l’étude.

Il est très intéressant pour eux que les élèves aient pu être associés à cette étude ; ils se sentent ainsi responsabilisés, "acteurs" à part entière de l’évolution du monde viticole, ils sont sensibilisés à la question de la prévention des accidents du travail, et ils apprennent l’intérêt et les contraintes de la rigueur d’une démarche scientifique.

En terme de premiers résultats, on peut déjà signaler que certains modèles ont été quasi-unanimement rejetés car sources de troubles visuels et de céphalées !

19 février 2008

  • Mathias MONZIE
    Enseignant en viticulture et oenologie au LPA jusqu’en septembre 2009

http://eplea66.net/spip.php?article251