Centres de formation et d'enseignement agricoles publics à Rivesaltes et à Théza, Pyrénées Orientales (66), Occitanie


TEMOIGNAGES DES CAPa SAPVER (Aide à la personne) par apprentissage

Promotions 2016/2018 et 2017/2019, inscrits au CFA agricole de Rivesaltes

Ecrits réalisés dans le cadre de la promotion de leur formation, sous la responsabilité de leur coordinatrice Mme FERRE.

TEMOIGNAGES DES CAPa SAPVER (Aide à la personne) par apprentissage

Clément, 17 ans - Apprenti en CAPa SAPVER (Services et Aide aux Personnes et Vente en Espace Rural).

J’ai toujours aimé le contact avec les personnes âgées, pour moi c’était un rêve de travailler auprès de ces personnes.
Je suis parti à la recherche d’un employeur à l’âge de 15 ans pour pouvoir réaliser le métier que j’ai toujours voulu faire.
J’ai signé un contrat d’apprentissage dans une entreprise d’aide à domicile de personnes dépendantes.
Je les ai accompagnées pendant deux ans dans les actes de la vie quotidienne, (Courses, entretien du cadre de vie, entretien du linge, aide au repas…).
Je suis salarié de l’entreprise et en parallèle j’étudie au CFA Agricole de Rivesaltes, où j’acquiers des bases théoriques.

La formation est établie sur 12 semaines par an en centre au cours desquelles j’ai suivi un enseignement en

  • matières générales : Mathématiques, expression communication, histoire-géographie, sport et
  • matières techniques : Droit du travail, communication interprofessionnelle, biologie humaine, activités de vente et les techniques des services à la personne : techniques pour réaliser les actes de la vie quotidienne afin d’assurer le bien-être et la sécurité de la personne, visant au développement et au maintien de l’autonomie toujours dans la perspective d’hygiène et de sécurité.

J’ai réalisé de nombreux travaux pratiques en cuisine et au laboratoire qui est équipé pour nous exercer aux gestes professionnels auprès de jeunes enfants, nourrissons, et personnes âgées.

J’ai été aussi sensibilisé aux besoins spécifiques liés à la désorientation : la maladie d’Alhzeimer. Comment maintenir le lien social, gérer la personne désorientée, l’aider dans les activités de la vie quotidienne.

Nous avons visité des structures, animé des groupes. Le reste du temps, quand nous ne sommes pas au CFA, nous sommes en entreprise.

Mon objectif est de passer mon concours d’aide soignant.

Avec cette formation et l’obtention du CAP je serai dispensé de l’épreuve écrite pour le concours.

Activité mémoire // Mélanie et Michelle

Laurie, 18ans – Apprentie en CAPa SAPVER (Service et Aide aux Personnes et Vente en Espace Rural)

Mon expérience en alternance (sur deux ans : 24 semaines au CFA, le reste en entreprise) fut bénéfique en tout point pour moi.

N’étant pas scolaire je voulais à tout prix exercer sur le terrain.

La petite enfance m’avait toujours attirée mais je le voyais plus comme une passion qu’un travail. Je n’osais pas m’inscrire dans une énième classe pour chauffer les bancs une année de plus. Les professeurs ne me suivaient plus et me laissaient sombrer au fond de la classe. Le système scolaire ne me convenait plus.
Ma conseillère d’orientation m’a alors présenté la section service et aide aux personnes et vente en espace rural. Cette formation touche à trois publics : personnes âgées, handicapées et petite enfance.

On acquiert donc un maximum de connaissance tout en se sentant utile et acquérant également de l’expérience

A l’instar d’un lycée nous étudions les matières générales telles que les mathématiques, l’expression communication, l’histoire, la géographie, l’éducation civique et l’éducation physique et sportive.

Mais nous avons en plus des matières techniques comme la cuisine, la mise en place des règles d’hygiène et de sécurité, la vente, la couture et la manipulation de mannequins adultes et poupons pour nous perfectionner dans les gestes professionnels indispensables dans les actes de la vie quotidienne, pour développer et maintenir l’autonomie.

Je suis salariée dans l’école maternelle de mon village ce qui m’a permis de me familiariser avec les lieux et les employés étant donné que j’y étais moi-même scolarisée.

Employée en qualité d’ATSEM (assistante maternelle), je dépends donc de la mairie.
Mon rôle est de seconder la maîtresse dans n’importe quelle activité, qu’elle soit sportive, scolaire ou plastique. Je m’occupe d’enfant allant de 3 à 6 ans et je veille à leur bon développement. Je m’occupe également du ménage des locaux, mais cela peut varier d’une mairie à une autre.

Après mon CAP j’aimerais passer mon concours d’ATSEM ou refaire une formation en alternance en assistance puériculture.

Tracy, 25 ans – Apprentie en CAPa SAPVER (Service et Aide aux Personnes et Vente en Espace Rural)

Après avoir suivie une 1°ère STSS inachevée, j’ai effectué plusieurs stages en structure et à domicile auprès de personnes âgées. Suite à un stage, le patron de la structure m’a proposé de me prendre en apprentissage, c’est comme ça que j’ai su que le CAPa SAPVER existait.

Par conséquent je me suis inscrite dans ce cursus en alternance au CFA de Rivesaltes afin de pouvoir être en formation tout en étant employée dans l’entreprise. Je travaille auprès de personnes âgées dans une société d’aide à domicile où je m’occupe des diverses tâches de la vie quotidienne (ménage, repas, courses, papier administratif).

L’approche auprès des personnes âgées me plaît beaucoup et m’a permis d’apprendre à être plus patiente et à me canaliser.

Par ailleurs au CFA nous sommes un petit groupe ce qui nous permet de travailler dans une ambiance détendue. Nous avons un laboratoire avec tout le matériel adapté pour les enfants (change, bain de l’enfant), personnes âgées et handicapés (transfert lit-fauteuil, habillage), une cuisine, nous avons aussi des cours d’hygiène, un module sur la maladie d’Alzheimer et des cours sur les matières générales (math, français.)
Après mon CAP je souhaite passer le concours d’aide soignante ou d’aide médico psychologique pour ensuite intégrer une structure de types « maison de retraite ».

Carla, 18 ans – Apprentie CAPa SAPVER (Service et aide aux personnes et vente en espacerural)

Cette formation consiste à apprendre les métiers liées aux soins apportés aux personnes âgées ainsi qu’à la petite enfance.

Pour moi, allier le terrain et l’école est ce qu’il y a de mieux, pour apprendre un métier. Ce que l’on apprend en formation est de suite mis en pratique en entreprise.
L’apprentissage nous permet également d’avoir un avant goût du monde du travail.
Je suis salariée dans une Mairie plus spécialement dans une fonction d’animatrice auprès d’enfants âgées de 3 à 6 ans. Je mets en place avec eux des activités comme la peinture et je mets en pratique les règles d’hygiène et de sécurité.

Je suis accompagnatrice sur les activités piscine avec les plus grands ( 7 à 9 ans) ou je dois me montrer un peu plus vigilante afin d’éviter les dangers et mettre en place des règles adaptées de sécurité ( ne pas courir autour de la piscine, ne pas pousser , ne pas se couler…) J’interviens aussi sur les temps du midi avec les maternelles pour l’aide au repas et la surveillance.

La formation au CFA se déroule sur 12 semaines par an : j’apprends toujours les matières générales comme, les maths, l’histoire et l’expression communication…
Mais surtout nous approfondissons un peu plus les matières techniques avec de la théorie mais aussi beaucoup de pratique où je mets en œuvre par exemple les repas adaptés aux personnes âgées, aux enfants avec des règles d’hygiène et de sécurité et une tenue adaptée (blouse blanche, pantalon blanc, chaussures de sécurité).

Nous avons aussi accès à un laboratoire technique où nous manipulons des mannequins avec lesquels nous avons la possibilité d’appliquer les gestes et postures dans différentes situations professionnelles.

De plus, nous avons étudié la maladie d’Alzheimer : les symptômes, le développement de la maladie jusqu’à sa fin. Nous sommes allés visiter une structure spécialisées de personnes étant atteintes par cette maladie.

Au début j’avais une grande appréhension d’être auprès de personnes âgées et au fur et à mesure de la matinée, j’ai découvert un autre public avec lequel je me sens bien et je me sens prête à développer cet apprentissage avec ce public.
A l’issue de mon CAP je souhaiterais intégrer une école d’auxiliaire de puériculture, obtenir mon diplôme pour avoir la possibilité d’exercer auprès de nourrisson en crèche.

Dylan, 17 ans - Apprenti en CAPa SAPVER (Services et Aide aux Personnes et Vente en Espaces Rural).

Je suis apprenti au CFA de Rivesaltes J’ai commencé mon apprentissage à l’âge de 15 ans. La formation est établie sur une alternance de deux ans : 12 semaines en centre par an.

Je travaille dans une mairie dans le service de remplacement où je peux exercer le métier de cantinier, animateur, ATSEM et je fais aussi le ménage dans les écoles. 
Quand je ne suis pas en remplacement, je m’occupe de nettoyer les salles de festivités. Grâce à cela j’applique les règles d’hygiène et de sécurité indispensables quand on est en présence de personnes.

De plus, nettoyer m’oblige à faire attention aux produits utilisés et à la façon de s’en servir. L’apprentissage m’apporte beaucoup dans mon fonctionnement de la vie quotidienne : par exemple ; les travaux pratiques de « cuisine » me permettent d’apprendre et connaître les valeurs nutritives des aliments…

Dans la formation CAPa SAPVER, nous développons la communication interprofessionnelle et par ailleurs, le travail en équipe est formateur, cela me permet d’acquérir des codes de communication indispensable à ce travail.

A travers les nombreux travaux pratiques nous manipulons, nous nous exerçons aux gestes professionnels.

Dans l’avenir je souhaite passer mon BAFA et ensuite j’aimerais travailler dans l’animation en tant que animateur péri-scolaire.

Maëva, - Apprentie en CAPa SAPVER (service et aide à la personne et vente en espace rural)

J’ai signé mon contrat d’apprentissage avec une Mairie.

La formation est basée sur de l’alternance c’est-à-dire que nous avons 12 semaines de formation en centre (au CFA de Rivesaltes) par an.

Le reste du temps je travaille dans une école où j’exerce le métier d’ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) et le métier d’animatrice.

Je travaille en équipe avec la maîtresse et l’ATSEM, j’accompagne les enfants durant les activités mise en place par ces dernières.

Je mets en place des activités adaptées aux publics (primaire ou maternelle) que j’ai au préalable réalisées.

J’assure la surveillance de la cantine. Je m’attache à vérifier que les mets servis aux enfants leur correspondent (allergies, croyances).

J’apprends aussi à transmettre des informations concernant les enfants.

Je me dois de toujours travailler dans les règles d’hygiène et de sécurité.

Dans l’avenir, je souhaiterais poursuivre ma formation et m’inscrire en CAP petite enfance.

2 juillet 2018

  • Ghislaine FERRE
    Coordinatrice des filières CAPa au CFA perpignan Roussillon

https://eplea66.net/TEMOIGNAGES-DES-CAPa-SAPVER-Aide-a-la-personne-par-apprentissage