Centres de formation et d'enseignement agricoles publics à Rivesaltes et à Théza, Pyrénées Orientales (66), Occitanie


Les auxiliaires prédateurs

à la serre de Rivesaltes

Depuis le mois de février 2008, la serre pédagogique du site de Rivesaltes accueille des milliers de nouveaux ouvriers minuscules et très écologiques.

L’agriculture biologique est basée sur l’observation quotidienne et le respect du monde vivant. On ne nourrit pas les plantes directement avec des engrais solubles mais en utilisant les êtres vivants du sol, qui élaborent et fournissent aux plantes tous les éléments dont elles ont besoin.

Photo 172De la même manière, en production biologique intégrée la lutte contre les ravageurs est menée sans utiliser de pesticides, mais avec l’aide de leurs prédateurs naturels.

Ainsi, pour lutter contre les araignées rouges, les pucerons, les aleurodes ou encore la cochenille, ce ne sont pas des produits chimiques mais des insectes et des acariens qui sont introduits dans la serre et qui vont lutter contre ces contaminations.

Toutes les quinzaines, nous lâchons des auxiliaires en fonction des types de contamination, et également à titre préventif.

Chrysopa carnea - photo par wontolla65 sur flickrA ce jour se promènent parmi les plantes et les fleurs de la serre des légions de Phytoseiulus persimilis, Amblyseius andersoni, Eretmocerus mundus, Eretmocerus eremicus, Encarsia formosa, Amblyseius swirskii et autres Chrysopa carnea, les ravageurs n’ont qu’à bien se tenir !

Ci-contre une Chrysopa carnea adulte, qui se nourrit de nectar, de miellat et de pollen. Sa larve par contre est très gloutonne, et dévore sans pitié les pucerons, les araignées rouges, les thrips et les cochenilles qui ont le malheur de se trouver sur son chemin.

21 mars 2008

  • Maïté PALAGOS
    Ouvrière horticole sur le site de Rivesaltes

https://eplea66.net/Les-auxiliaires-predateurs