Centres de formation et d'enseignement agricoles publics à Rivesaltes et à Théza, Pyrénées Orientales (66), Occitanie


Prix de la Coopération Technologique Ecole/Entreprise 2018

Les BTSa Production Horticole de Théza Lauréats

Organisé par la CPME Occitanie ce concours vise à promouvoir la coopération Ecole/entreprise. Les étudiants de la classe de BTSa production horticole associés à l’entreprise de M Nicolas PAYRE « Le Chant de la Terre » ont présenté une solution innovante pour faciliter certaines opérations de production. Le lundi 19 novembre a eu lieu la remise du 1ier prix en présence de M Bernard MASSAS président de la CPME 66.

Prix de la Coopération Technologique Ecole/Entreprise 2018

Un schéma de production contraignant

La diversification des productions dans le domaine du maraîchage s’impose, que ce soit en système conventionnel ou biologique. Les entreprises qui commercialisent en circuits courts visent les marchés locaux. De ce fait elles dédient à chaque espèce des surfaces faibles.
Cette diversité a pour conséquence la réduction des parcelles d’une même espèce, une réorganisation des surfaces ainsi que des plans de production. Les systèmes mécanisés conventionnels davantage développés pour des surfaces importantes, spécialisés par culture, s’adaptent mal à cette nouvelle donne.

Un cahier des charges précis

Ce projet visait à concevoir et construire un système simple, polyvalent, réglable et dont l’agriculteur puisse assurer la maintenance en autonomie. Cet engin devait pouvoir évoluer dans des espaces réduits avec une bonne capacité de franchissement.

Afin de diminuer la pénibilité, il se devait être le plus silencieux possible, sans vibration ni émissions nocives. Soucieux de limiter l’empreinte carbone et son coût de fabrication, cet outil sera réalisé prioritairement avec des matériaux issus du recyclage.

Les travaux envisagés sont la lutte contre les adventices par le déplacement d’outils de travail du sol, le brûlage par le transport du système, ainsi qu’une assistance de transport pour les opérations de récolte.

Le POM — porte-outil automoteur

La base automotrice est un motoculteur BOUYER 532 DB configuré en mono-roue. Sa motorisation d’origine (un moteur Bernard de 5CV) est remplacée par un moteur électrique de 1000W. Il embarque un ensemble de 3 batteries de 36v qui lui confère une autonomie de 2heures de travail. Le système de direction est électrique, piloté par le conducteur par l’intermédiaire d’un JOYSTICK. La vitesse d’avancement varie à couple constant entre 0 et 3km/h grâce à la boîte de vitesse d’origine et de la variation de vitesse du moteur électrique.

Le châssis est de type « sulky ». Il supporte le système d’attelage et de relevage des outils, les roues arrières ainsi que le poste de conduite.

Prix de la Coopération Technologique Ecole/Entreprise 2018

Un travail collaboratif

Ce projet à été porté par la classe de BTS production horticole de 1ière année, épaulés par Leurs enseignants en fonction des besoins et des spécialités, techniques horticoles, sciences physiques, techniques d’expression et de communication , agroéquipement.

Cette réalisation n’aurait pas été possible sans l’implication de nombreux partenaires. La précieuse collaboration de Nicolas PAYRE de l’entreprise de maraichage l’ « EARL le chant de la terre » à St Nazaire a guidé les choix techniques de nos étudiants par l’apport de la « réalité du terrain ».

Prix de la Coopération Technologique Ecole/Entreprise 2018

Les résultats prometteurs et des pistes d’amélioration

Des essais ont été réalisés à chaque étape de la construction. Les étudiants ont été impressionnés dès les premiers tours de roue par l’efficacité, le silence et la progressivité du moteur électrique. L’autonomie, quant à elle, est conforme aux prévisions. L’efficacité au travail dans les opérations de désherbage dépend du stade de développement des adventices. L’outil ayant une seule roue motrice, celle-ci patine lorsque l’effort de traction est trop important. Lorsque les conditions sont optimales le fonctionnement est très satisfaisant.

Ces résultats encourageants seront repris par la nouvelle promotion de BTS production horticole qui s’est fixé pour objectif de les améliorer mais aussi de concevoir et fabriquer une gamme d’outils pour ce porte outil améliorant ainsi sa capacité opérationnelle.

29 novembre 2018

  • Bruno BELOTTI
    Enseignant d’agroéquipements au LEGTA

LEGTA Federico Garcia Lorca

Lycée Agricole de Théza (66)

  • BTSa Production Horticole - Maraîchage, arboriculture, pépinière et floriculture 
    • Brevet de Technicien Supérieur Agricole
    • #BTS.a #Etudes supérieures #Horticulture #Machinisme agricole / Agroéquipements #Arboriculture #Maraîchage #Internat
    • La formation explore les différentes filières de l’horticulture : maraîchage, arboriculture, pépinière et floriculture. Elle permet : L’insertion dans la vie professionnelle : Dans des entreprise agricole en tant que chef de culture ou chef d’équipe (...) lire la suite
avril 2016
Les BTSa PH rencontrent la biodynamie
Christophe GROELL – 4 avril 2016
#Horticulture #Agriculture biologique #Partenariat avec le monde professionnel #Sorties, visites, voyages
Les BTSa PH rencontrent la  biodynamieDans le cadre de leur professionnalisation et de l’approche du “Produire autrement”, les BTSa productions horticoles ont visité l’exploitation “Le Chant de la Terre”, et échangé avec Nicolas Payre chef d’entreprise agricole à Saint Nazaire. Cette visite s’inscrit dans le cours d’économie de filière, et avait comme principal objet de faire une étude approfondie (...) lire la suite

https://eplea66.net/Prix-de-la-Cooperation-Technologique-Ecole-Entreprise-2018